Editorial

Marie-Béatrice LAHORGUE, Maître de conférences en droit public HDR, Université de Haute-Alsace, CERDACC (EA 3992), p. 4

  • D’une petite théologie du risque au « pour quoi » 

Jean-Luc HIEBEL, Professeur émérite en Théologie catholique, Université de Strasbourg, p. 7

  • Risque, territoire, public : quelles interactions pour quelle mémoire ?      

Eleni MITROPOULOU, Professeur en science de l’information et de la communication, CRESAT (EA 3436), p. 30      

  • Démanteler un site nucléaire ou comment réconcilier des histoires industrielle et  environnementale                  

Valentine ERNÉ-HEINTZ, Maître de conférences en sciences économiques Université de Haute-Alsace, CERDACC (EA 3992), p. 40

  • Droits procéduraux et démantèlement nucléaire – Les droits à l’information et à la participation du public              

Charlotte TOUZOT-FADEL, Docteure en Droit public (Activités militaires et protection de l’environnement, 2018, Université de Limoges), Chercheuse correspondante IiRCO associé à l’OMIJ, Université de Limoges, p. 57

  • Quelle mémoire culturelle pour la centrale nucléaire de Fessenheim ? Quelques pistes de réflexions                               

Florence FRÖHLIG, Ethnologue à l’Université de Stocklhom, p. 69

  • La sortie du nucléaire en Allemagne – Enjeux et questions ouvertes         (texte en allemand et sa traduction en français)

Marc RUTTLOFF, Avocat, Gleiss Lutz, Stuttgart, p.82  et p. 94

  • La fin de vie des activités, installations et sites nucléaires         

Marc LÉGER, Président de la Section française de l’Association internationale du droit nucléaire, p.106

  • La mémoire industrielle à très long terme : générations futures et démantèlement nucléaire         

Guillaume De RUBERCY, Docteur en droit, Avocat à la Cour, p. 139

  • Le stockage géologique de déchets radioactifs : une activité légale ?      

Thomas SCHELLENBERGER, Maître de conférences en droit public, Université de Haute-Alsace, CERDACC (EA 3992), p. 152

  •  Les enjeux de l’Intelligence Artificielle                              

Jing SHAO-WANG, Maître de conférences en psychologie à l’Université de Haute-Alsace, Membre de CHArt (Cognitions humaine et artificielle), Université Paris 8 & EPHE, p. 160